Le Salève

Le bassin genevois se compose d’une plaine relativement plate, délimitée presque complètement par des fronts montagneux qui diffèrent par leur structure et aspects. Dans cet environnement montagneux, le Salève joue un rôle à part. Bien qu’il n’appartienne pas au territoire helvétique, il fait depuis longtemps partie de l’imaginaire et des pratiques des citadins genevois : ses rochers, ses forêts, ses pâturages et villages, cristallisent leurs rêveries alpestres. Ainsi, peut-on comme le suggère l’ethnologue B. Crettaz, situer cette montagne dans la catégorie des « montagnes citadines » qui sont à partir du XVIIIe siècle l’objet d’un véritable engouement de la part d’une nouvelle société urbaine en quête de nature1.

On y pratique la marche, la varappe, le ski de fond, la luge, le parapente et on y séjourne grâce au développement de l’offre hôtelière et touristique. Le panorama exceptionnel que le Salève offre sur la plaine genevoise jusqu’au Jura, et sur les Alpes jusqu’au Mont-Blanc ainsi que sa diversité naturelle constituent ses principaux atouts touristiques. Pour de nombreux naturalistes de cette époque il représente également un laboratoire d’observations privilégié (géologie2, paléontologie, entomologie et botanique entre autres) qui lui conférera la réputation de montagne la plus étudiée et décrite au monde.

Le Salève n’intéresse pas seulement les naturalistes car, en plus de son intérêt touristique, ses roches ont de tout temps représenté une ressource économique. Depuis longtemps de nombreuses carrières sont exploitées, soit dans les calcaires pour en extraire des pierres de construction (Etrembières, Monnetier, etc.), soit dans les grès pour la confection de la verrerie. Actuellement, les roches et les éboulis sont toujours exploités au pied du grand Salève principalement pour l’empierrement des routes.

Cependant, bien avant que les citadins profitent de ce site, le Salève possède aussi sa propre population de paysans et de bûcherons. Le versant orienté sud-est, bien qu’escarpé, est largement boisé et soumis au régime forestier. Le paysage des crêtes avec ses prairies, est quant à lui occupé par de vastes alpages. Enfin, il est probable que le microclimat du Salève et la rareté de ses sources (pénurie d’eau) aient constitué un frein à l’urbanisation de son sommet.

1. En effet, de nombreuses villes suisses entretiennent ce type de rapport à la montagne: Lugano avec le San Salvatore; Berne avec le Gurten; Zurich avec l’Uetliberg; Neuchâtel avec Chaumont.
2. Parmi les plus célèbres, H. B. de Saussure (Voyage dans les Alpes 1799) pour qui le Salève représentait un laboratoire de géologie alpine

Un parc paysager

Aujourd’hui, l’ensemble de la région s’est urbanisée, tant au niveau des pratiques que dans leurs inscriptions territoriales. Le Salève est intégré à la ville et porte les marques de ses différents rythmes : « le rythme quasi permanent de l’emprise foncière, le rythme quotidien du flux et reflux des pendulaires, le rythme éphémère et transitoire des loisirs de fin de semaine » (J. Burgener, 1988). Ainsi peut-il être considéré comme un vaste parc paysager dont l’aménagement doit viser non seulement à mettre en valeur son potentiel tant naturel que culturel, mais aussi à gérer les conflits que peuvent générer ses différents usagers (en particulier les populations résidente et transitoire).

En effet, selon que les conditions climatiques sont bonnes ou mauvaises des vagues, de promeneurs, de pique-niqueurs ou de sportifs déferlent au sommet du Salève. La grande variabilité de ces flux et leur tendance à la concentration dans le temps et dans l’espace caractérisent ces pratiques occasionnant des bouchons sur les deux routes d’accès au sommet et le sentiment d’un envahissement du massif (parkings sauvages). D’autre part, le développement des loisirs et du transport individuel consécutif à l’amélioration des voies routières ont engendré le déclin d’équipements comme le téléphérique ou de l’offre hôtelière. Certaines parties du sommet du massif, (pâturage et boisement) autrefois entretenues, sont laissées en friches.

Le pied du Salève connaît lui aussi de fortes transformations particulièrement au niveau des localités (Veyrier, Monnetier, et Collonges) et de leurs alentours. Depuis une trentaine d’années, les mouvements pendulaires des frontaliers s’accentuent, et le pied du Salève se recouvre de lotissement de petites maisons et de projets immobiliers. Par ailleurs, l’exploitation intensive de 70 hectares de carrières, la création d’un terrain de golf et de l’autoroute A 40 ont profondément modifié le paysage du flanc occidental.
Parallèlement à cette urbanisation, le Salève semble dans la perception commune menacé par l’emprise grandissante de la ville. Les autorités françaises conscientes non seulement de la pression immobilière dont il fait l’objet, mais aussi de sa valeur paysagère et du rôle qu’il joue pour les habitants de la région, ont mis à l’étude une directive de protection et de mise en valeur de ses paysages tant naturel que culturel (en cours). Au niveau régional, le Comité régional franco-valdo-genevois poursuit également une réflexion (projet de classement de la région basse et prescriptions spéciales de protection dans sa région haute).

Offrez un bon pour un vol biplace

Faites plaisir à un proche et offrez-lui un bon cadeau. Ce bon est valable 12 mois.
Vous pouvez choisir entre un de nos vols baptêmes en parapente tandem, ou une somme forfaitaire, à faire valoir dans un vol ou dans notre boutique.

News du comité

Forum

RSS forum.paradelta.ch

  • CarnaVol à la Gruyère 24 février 2017
    Ce week-end c'est CarnaVol à la Gruyère chez Gruyère-Parapente !Inscriptions -> https://www.gruyere-parapente.ch/fr/evenements/
    patibull
  • Nouvelle webcam au Salève. 21 février 2017
    L'ancienne webcam avait pris la foudre en juillet dernier --> RIP.La nouvelle est en ligne depuis le 18 février.La preuve: la dernière image du décollage para.Et le panoramique ici: https://www.vol-libre-geneve.ch/~webcam/data/repository/webcam_1/cam-repository/panom_last.jpgVous trouverez toutes les vues à cette page: https://www.vol-libre-geneve.ch/~webcam/data/repository/webcam_old/CamCVLG.htmlLa vue du décollage est renouvelée toutes les 2 minutes. Les autres vues toutes les 30 minutes.Vous trouverez […]
    Francis.
  • Saison 2017 - le renouveau 20 février 2017
    Hello !Samedi 18 et dimanche 19, montées à la Table et Aux Crêts ! Grand soleil ! Avant le début officiel de la saison, Rocco chauffe déjà. 6 pilotes et la navette démarre (5 tickets dans l'enveloppe et 1 ticket pour le chauffeur).A bientôt et n'oubliez pas l'AG du 3 mars à 19h00 !
    Al_Shouffeur